Home is where my bed is

Le mois de juin touche bientôt à sa fin. Je me suis habituée à ma presque nouvelle vie : le travail à temps plein, plus d’oulpan le matin. Les cours me manquent ! Je ne pensais pas que ça serait à ce point. Il faut que je trouve des cours particuliers sinon je vais oublier tout ce que j’ai appris et ça, c’est hors de question !

Ma nouvelle vie, donc. Tout a changé, à un (petit) détail près : je vis encore à l’oulpan. J’ai trouvé une coloc mais qui n’est libre qu’à partir du 1er juillet. Donc j’ai demandé si je pouvais prolonger mon séjour ici. Je vis donc toute seule dans ma chambre. Les couloirs sont vides, les salles de classe fermées, le moadon aussi. En fait le campus est désert, c’est limite flippant. Je n’y suis pas souvent, juste le soir quand je rentre du boulot, la nuit quand je dors et le matin quand je pars pour ma journée de travail. Parfois je croise un membre du personnel alors on parle un petit peu.

Le soir je rentre, je grignote devant un film, je range et je remplis les valises que j’ai vidées en janvier dernier, je fais du ménage, j’enlève les photos que j’avais collées au mur, je jette ce qu’il y a à jeter… Bref, je fais place nette. Mercredi matin, à 8 heures, il n’y aura plus personne dans la chambre 244. Je déménagerai officiellement et là ma vraie nouvelle vie commencera pour de bon.

Aujourd’hui j’ai acheté un lit (un sommier et un matelas), j’ai réussi à négocier deux oreillers en cadeau. On me le livrera directement chez moi mercredi à 9 heures. C’est une bonne chose de faite. Demain j’achèterai des draps chez Fox Home et après-demain je dormirai dedans et la boucle sera bouclée. Mon premier vrai lit. Pas mon lit superposé de quand j’étais petite. Pas le clic-clac Ikea dans lequel j’ai dormi pendant six ans rue des Meuniers. Pas le pancake de l’oulpan. Une nouvelle page se tourne.

Je vais récupérer une grande armoire pour pouvoir ranger mes milliards de fringues et puis voilà, je serai installée. Une nouvelle colocataire, une nouvelle adresse (tout près du bureau) et je serai bien. Je pourrai enfin dire aux gens que s’ils veulent venir me voir, ils PEUVENT car j’aurai enfin de la place pour eux. C’est plutôt une bonne nouvelle, non ?

A très bientôt

Advertisements

4 thoughts on “Home is where my bed is

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: