Une Israélos à Paris

Même pas trois mois après mon Alyah, j’ai passé quatre petits jours à Paris, juste le temps de renouer avec la gastronomie française, les magasins de la capitale, ma famille, mes copines (et les bébés de mes copines) (je commence à me sentir vieille). J’ai rangé mon passeport israélien, ma téouda zéout, les clefs de ma chambre d’oulpan et mes shekels dans un petit sac que j’ai laissé au fond de ma valise (quasiment vide). J’ai pris mon passeport français, les clefs de chez ma mère et mes euros et je les ai mis dans mon sac à main de tous les jours. Transformation effectuée, mode hexagonal activé.

Quitter Jérusalem m’a arraché une première moitié de coeur et quitter Israël m’a arraché l’autre moitié qui restait. A la douane, j’ai répondu au questionnaire de sécurité moitié en anglais moitié en hébreu. On fait ce qu’on peut. On a fouillé mes valises. J’ai acheté un paquet de Bambas mais ça ne m’a pas rapporté mon coeur. Heureusement, retrouver ma mère à l’aéroport a été un remède assez efficace. Tout comme la petite ardoise que ma soeur Marine avait laissée dans ma chambre. Tout comme le foie de veau, le Jurançon et les fraises qui ont suivi ce soir-là. Et je ne parle pas des câlins.

Les jours suivants, j’ai pris le tram, le bus et le métro avec mon super ticket Mobilis (vous savez, le billet RATP des voyageurs lointains) pour aller partout : rue de Rennes, boulevard Haussmann, à la Villette, chez Monoprix, chez Sephora, à la pharmacie Dufour, au restaurant thaï, chez Naf Naf, chez Zara, au Disney Store, chez Gérard Darel, rue Saint-Placide… Une vraie touriste ! Je crois qu’en quatre jours j’ai relancé la croissance économique française. J’ai même trouvé mes petits bracelets fétiches. Dire que je me suis fait plaisir serait un doux euphémisme. Et ça, ça fait du bien ! Mes épaules ne me remercient pas mais moi, je suis contente de cette super moisson.

Chose étrange, pour la première fois de ma vie, j’ai vu ma ville natale avec des yeux d’étrangère. Je ne pensais pas que ça pourrait être possible un jour, moi qui y ai toujours vécu. Et pourtant. J’étais presque en terre inconnue malgré ma connaissance parfaite du réseau métropolitain, des rues, des quartiers et des magasins. A un moment j’ai entendu parler hébreu derrière moi sur les Champs Elysées et j’étais à deux doigts d’aller discuter avec les gens. Au lieu de ça je me suis retenue et j’ai mis une chanson de Shlomo Artzi dans mon iPod.

J’avais peur du mauvais temps mais, par le plus grand des miracles, le soleil est arrivé à Paris en même temps que moi. Ce qui a rendu mon séjour très agréable et, accessoirement, m’a permis de ne pas trop changer de garde-robe. Je disais à tous les gens que je voyais que c’était moi qui avais apporté le soleil d’Israël, comme si j’étais une sorte de fée avec des pouvoirs incroyables. On ne manquait pas de me remercier et aussi de me faire remarquer que j’étais bronzée. Moi je ne faisais pas attention mais je m’en suis rendu compte en regardant les photos. Comme l’a dit ma copine Clio : je suis marron.

Chaque jour était consacré à une ou plusieurs personnes, plusieurs activités et plusieurs quartiers. Parfois je m’activais comme une folle, parfois je zonais sur le canapé de ma soeur Sophie à lire les romans-photos de “Nous Deux”en buvant du thé. Parler français ne me posait aucun problème parce que je n’ai pas rompu avec ma langue (et je ne le ferai probablement jamais) mais, malgré tout, des petits mots en hébreu venaient parfois se glisser dans la conversation. Chassez le naturel, il revient au galop.

En faisant mes affaires du retour, j’ai effectué l’opération du début en sens inverse : adieu euros, re-bonjour shekels. Mon petit sac est reparti au fond de ma valise (complètement pleine) en attendant le prochain séjour en France. J’ai sorti mon passeport français à Orly et mon passeport israélien à Ben Gurion. Mode israélien réactivé, retour à la vraie vie après une pause parisienne douce, ensoleillée et pleine d’amour.

A bientôt Paris et merci à vous qui avez fait de ce petit séjour une parenthèse bien agréable !

DSC00204 IMG_9107 DSC00212 DSC00213 DSC00221 DSC00226 IMG_9132 IMG_9139 IMG_9141 IMG_9143 DSC00233 DSC00235 IMG_9150 DSC00242 DSC00206

Advertisements

2 thoughts on “Une Israélos à Paris

  1. Super et le top la cerise sur le gâteau ce sont les photos qui complètent á merveille ton article.
    Á quand ton prochain séjour parisien ?

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: