Vacances de Pessa’h

A chaque Seder, il est de coutume de dire “L’an prochain à Jérusalem”. Chaque année on le dit, et chaque année on reste à Paris. Moi-même l’année dernière, je n’avais pas encore prévu de venir ici, il aura fallu quelques semaines de plus (et un bon petit accident de derrière les fagots) pour que ma décision s’impose. Alors ça y est, cette année je suis à Jérusalem. Enfin !

Pour fêter Pessa’h comme il se doit, nous avons droit à plus de deux semaines de vacances à l’oulpan. Le dernier jour de cours, nous nous sommes tous habillés en blanc et, juste après la classe, nous avons fait un “faux” seder tous ensemble dans la grande salle commune. Nous étions plusieurs à lire chacun un petit bout de la Haggadah de Pessa’h et nous chantions avec une prof qui nous accompagnait à la guitare. C’était beau, très émouvant et vraiment spécial ! Un photographe de l’agence juive est même venu prendre des photos (que je trouverai un jour, peut-être sur internet).

Et puis tout le monde est parti prendre son avion. Certains sont retournés chez eux, en France, en Afrique du Sud ou en Russie. D’autres sont allés retrouver leurs parents en vacances à Tel Aviv ou à Eilat, d’autres sont allés faire un trek dans le Néguev… En quelques jours, l’oulpan s’est vidé. Il ne reste que quelques élèves, pas de profs, quelques membres de l’administration et les employés de Sodexo. Le soleil est resté lui aussi, heureusement !

Dans cette ambiance beaucoup trop calme et limite déprimante le soir, que nous reste-t-il à faire ? La grasse matinée le matin (au moins jusqu’à midi tant qu’à faire), les devoirs l’après-midi, les sorties en ville le soir (il faudra que je vous parle de la Tahana Rishona et d’Emek Refaïm) et encore des devoirs avant de dormir. Je ne vais pas dire que le réveil aux aurores tous les matins me manque (faut pas pousser non plus) mais j’ai hâte de reprendre les cours le 13 avril.

En parallèle, je commence à chercher à gauche et à droite des pistes pour un travail. Et je suis toujours aussi farouchement déterminée à rester à Jérusalem. J’ai eu l’occasion de passer un entretien dimanche dernier à Tel Aviv. Alors oui, c’était drôle car quand je me suis habillée le matin, j’ai mis un maillot de bain en-dessous de ma chemise pour aller à la plage l’après-midi. Pas le genre de choses qui se fait partout. Mais malgré le beau temps, la plage et le Dizengoff Center avec Steph, je n’avais qu’une hâte : retrouver Jéru.

L’an prochain à Jérusalem… Et toutes les années qui suivront, je l’espère.

חג פסח שמח לכולם

Advertisements

One thought on “Vacances de Pessa’h

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: